Faire son sac

Préparer son sac de randonnée est un plaisir. C’est le début d’une journée de bonheur la plupart du temps en montagne si le temps le permet. Ne rien oublier, ne pas se surcharger est important. Mais attention, plus un sac est grand plus on a tendance à le remplir ! Il faut adapter le volume du sac en fonction du type de randonnée et surtout ne pas oublier l’essentiel.

Attention au poids du sac !

Emmenez suffisamment de nourriture si vous envisagez de pique-niquer, il vaut mieux avoir un peu plus qu’il ne faut. Prenez aussi une ou deux bananes, une pomme ou des fruits secs pour le grignotage en chemin.

Des fruits frais

Pour s’hydrater, l’eau reste la boisson de base. Un ou deux litres par personne devrait être un minimum. Mais, quand on prépare son sac de rando, on est toujours vigilant au poids. En faisant la somme de çà, plus çà, plus çà, ca peut vite devenir lourd.

Prenez une gourde d’eau

La solution pour ne pas souffrir de la soif sans devoir emporter toute sa consommation d’eau potable depuis la maison, c’est de pouvoir filtrer l’eau d’un ruisseau ou toutes autres sources qui peuvent contenir des microbes ou des souillures. Il existe dans le commerce une petite gourde souple, ultra légère (59 gr) contenance de 0,6 l et ultra compacte (elle tient dans la main ou dans une poche, elle s’emporte partout. Avec « Katadyn » vous aurez toujours de l’eau potable pour vous et votre chien ! Pensez à prendre une petite gamelle pliante pour le loulou ! En montagne, il vaut mieux boire avant d’avoir soif et manger avant de ressentir la faim. S’hydrater régulièrement par petites gorgées vaut mieux que boire beaucoup à la fois, ce qui aurait tendance à couper les jambes.

Continuons notre sac. Au fond, je place toujours un petit sac à poubelle pour mes déchets, une couverture de survie qui coûte 2 frs, ne prend pas de place, ne pèse rien mais peut être très efficace. Ensuite, une veste imperméable/coupe-vent et un pull plus chaud. Un couteau suisse, le téléphone portable chargé, parce que ca sera votre seul outil pour qu’on vienne à votre secours en cas d’accident. Si vous pensez prendre beaucoup de photos, un chargeur supplémentaire sera le bienvenu ! Vous pouvez aussi télécharger sur votre smatphone une application météo, il y en a des gratuites (meteo blue).

Une paire de chaussette de rechange sera la bienvenue si vous transpirez. Ajoutez encore une carte de la région, c’est toujours pratique. Un ou deux paquets de mouchoirs ne seront pas de trop, quand notre corps commence à chauffer, on a vite la goûte au nez et cela peut aussi permettre de panser une petite plaie…mais ne laissez pas votre mouchoir usagé sur place, pensez à le mettre dans le petit sac à poubelle qui est au fond du sac !

Il est temps de parler trousse de « premiers secours »: quelques pansements, bande, compresses, ciseaux, gants, collyre et désinfectant. Il existe aussi en pharmacie des petites trousses toutes prêtes. Une crème solaire et les lunettes de soleil font bien entendu partie de la randonnée. Bien entendu vous n’oubliez pas une casquette ou un chapeau, mais je pense qu’il sera déjà sur votre tête en partant…lol

Les bâtons de marche sont indispensable à notre âge. Ils nous sont tellement utiles lors de la descente pour soulager nos genoux et aussi en montée pour l’équilibre. Ils soulagent de près de 15% le poids sur les articulations du bas du corps et ils soulagent les muscles. J’ai choisi des bâtons téléscopiques 3 brins que je peux au pire accrocher sur mon sac ou dans le sac.

Nous en arrivons maintenant à l’indispensable absolu : les chaussures. Il y a plusieurs sortes de chaussures: les multifonctionnelles, les randonnées, les trekkings. J’ai opté pour des chaussures de randonnées MERRELL. Une paire à tige mi-haute qui protège et soutient l’articulation du pied, la semelle est assez rigide pour limiter la pression exercée par les pierres et les racines. Elles me conviennent bien pour des randos faciles à la journée.

Mes chaussures MERRELL

%d blogueurs aiment cette page :